iStock-1235849112 (2).jpg

Nutrition du sportif

Pour les deux années 2018 et 2020, la pratique sportive est restée stable, autour de 65% (76% si on ajoute les déplacements à pied, à vélo, en trottinettes). Les catégories de population qui pratiquent le plus une activité sportive sont les jeunes, les hauts revenus, et les personnes diplômées. Les activités de la forme (marche, gymnastique) enregistrent la plus forte hausse.

En 2019, le fitness en France représente 5,96 millions d’adhérents répartis dans plus de 4000 clubs, et 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, ce qui est considérable.

Plus de la moitié des Français feraient du sport à une fréquence hebdomadaire. Pour 12%, l'activité physique serait même quotidienne.

Plus globalement, c'est plus de trois Français sur quatre qui font du sport.
Les non-pratiquants se justifient majoritairement par un manque d'intérêt (55%) ou un manque de temps (24%).

47% des sportifs font de la marche ou de la randonnée. C'est le sport le plus pratiqué (hors licenciés). Le fitness et la musculation ont les faveurs d'un sportif sur cinq. Il s'agit des deux activités les plus pratiquées devant la natation (18%) et la course à pied (15%). Aujourd’hui, une activité physique suffisante fait partie des recommandations gouvernementales pour conserver une bonne santé physique et psychique.

Nos modes de vie, trop sédentaires, entraînent des pathologies qui peuvent devenir chroniques sur le long terme.
Il existe aujourd’hui d’innombrables résultats scientifiques attribuant au sport et à l’activité physique des effets positifs sur les modes de vie. Les effets directs de la pratique régulière de l’activité physique sont particulièrement apparents dans la prévention de nombreuses maladies chroniques comme le diabète, le cancer, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’obésité, la dépression et l’ostéoporose.

L’activité physique peut contribuer au bon développement des os, du cœur, des poumons, des fonctions motrices et cognitives chez les jeunes populations. L’activité physique permet également d’aider à la prévention des fractures de la hanche chez les femmes et réduit les effets de l’ostéoporose. Finalement, être physiquement actif permet d’améliorer la capacité fonctionnelle des personnes âgées et aide ainsi à maintenir leur qualité de vie et leur autonomie.

Objectifs pédagogiques

  • Obtenir les notions de physiologie nécessaire à la compréhension des mécanismes liés à la nutrition.

  • Comprendre les notions de macronutriments et de micronutriments

  • Adapter menus, rations, compléments alimentaires et hydratation aux objectifs de chaque sportifs

7h de formation sur 2 mois

Prix : 350€

Prise en charge FIF-PL

E-learning

Exposé didactique, Diaporama, Infographies, images, vidéos, exemples menus et recettes

Notre formatrice

severine Cabantous.jpg

Severine Cabantous

Dieteticienne naturopathe, préparatrice en pharmacie, formatrice, spécialisé dans l'accompagnement du sportif.

iStock-1129664861.jpg